dimanche 21 mai 2017

Chat Noir (Tome 1) : Le secret de la Tour Montfrayeur, de Yann Darko


Aujourd’hui, je vous parle d’un livre, qui s’adresse aux plus grands, vers 11 ans : Chat noir (Tome 1).



La première fois que j’ai entendu parler de ce livre, c’était à travers un visuel de se couverture. Je ne savais donc pas de quel genre il s’agissait. Je pensais à une BD. Eh, non, c’est un roman !
Mais après sa lecture, je me dis que je ne me suis pas tant trompée finalement, puisque c’est un roman très visuel. J’entends par là que l’on peut facilement se faire le film de l’histoire dans sa tête. Et pourquoi ne pas s’imaginer une bande-dessinée, ou un petit film ?
Ce qui est à mon sens un bon point pour attirer les jeunes lecteurs.

Et si je vous parlais un peu de l’intrigue ? Mais pas trop quand même, pour ne pas tout dévoiler. Chat Noir ? Qui est ce chat noir ? Voleur ou justicier ? Ce qui est sûre, c’est qu’il parcourt la ville, la nuit, , tel un chat, à l’aide de ses griffes de métal, pour commettre ses méfaits. Et cela, ne plait guère au Seigneur de Deux-Brumes. Il promet une récompense à qui le prendra. Cela retient l’attention de Sacha, le fils du forgeron. Il le veut ce chat noir mort ou vif ; cela lui permettre peut-être de conquérir le cœur de sa belle. Oui, il l’aura ; mais cela ne sera pas sans conséquence.

Histoire parfois grave, mais le ton est léger ; et surtout, le héros est attachant.

Ce livre est le premier tome d’une trilogie mêlant Histoire (Moyen-Âge), intrigue et mystère, rebondissements, et un peu d’humour. Un roman déjà couronné par plusieurs prix.

Et qui sera de nouveau couronné par un nouveau prix, aujourd’hui. En effet, l’auteur va recevoir vers 14h le Prix Plume Jeunesse, au Chapiteau du livre de St Cyr sur Loire (37).


Je suis sûre que ce premier tome donnera envie à vos lecteurs de lire les tomes suivants ! Alors, bonne lecture !


Pssss : La surprise, c'est pour la chronique suivante ! 


Titre : Chat noir / Tome 1 : Le secret de la Tour Montfrayeur
Auteur : Yann Darko                     
Editeur : Folio Junior
Date de première parution : 2013



jeudi 18 mai 2017

Les espions de Pharaon (1) - Le Fils du Traître, de Béatrice Egemar


            Une fois, n’est pas coutume, je vous propose aujourd’hui, un livre pour les grands. C’est un roman, intitulé « Le Fils du traître ». Il est le tome 1 de la triologie « Les espions de Pharaon », de Béatrice Egémar.

Ce livre, je l’ai découvert grâce au Prix Plume Jeunesse de la 9e édition du Chapiteau du livre, de St-Cyr-Sur-Loire.

L’histoire :
Méry apprend au côté de son père, Ramsoé, le métier de scribe. Ce père, qui travaille pour le Trésor d’Amon à Thébes, il le respecte et l’admire. Mais voilà, que celui-ci se fait, injustement arrêté, victime d’un complot. En effet, Ramsoé avait découvert les manigances d’Hérithor, le directeur du trésor. Celui-ci pillait petit à petit le Trésor. Monté un complot, pour faire emprisonné Ramsoé, était donc pour Hérithor un moyen de le faire taire.  
Méry veut rétablir toute la vérité sur cette histoire. Il doit donc fournir au vizir Paser, les documents prouvant l’innocence de son père. Mais ce ne sera pas chose simple. Pour cela, il devra descendre le Nil et passer par plusieurs villes.  Heureusement, il aura l’aide précieuse de sa nouvelle amie, Anouket.
Les dangers seront nombreux. Mais, ils finiront par trouver un allié de taille, en la personne même de … Eh, non, je ne vous dirai pas qui ! Laissons un peu de suspens !



Mon avis :
Un roman à mettre dans les mains, de tous les adolescents passionnés par l’Egypte ancienne. Et à coup sûr, ils auront envie de lire les tomes suivants (dès leurs sorties) !
Pour ceux, qui découvriraient cette époque, pas de soucis. Le texte, ainsi que nombreuses notes de bas de pages et définitions, guident le lecteur.
La personnalité des deux héros permet à chacun de s’identifier et de rentrer dans le récit. Il ne faudrait pas croire que le personnage d’Anouket ne jouent qu’un rôle secondaire. Son caractère bien trempé et ses actions donnent eux aussi tout son sens à l’histoire.
En plus du volet historique, s’ajoute une bonne dose d’aventures. Les rebondissements sont nombreux et amèneront le jeune lecteur à tourner les pages afin de savoir l’issue de l’histoire.

Je n’ai donc plus qu’une chose à vous dire : Bonne lecture !

Ah, non, j'oubliais ! Béatrice Egémar sera en dédicace le week-end prochain, à la 9e édition de Chapiteau du livre, de St-Cyr-Sur-Loire (37). 



Et dans le prochain article, une petite surprise … 


Titre : Les espions de Pharaon (1) - Le Fils du Traître 
Auteur : Béatrice Egémar 
Editeur : Fleurus
Date de première parution : 2016

vendredi 12 mai 2017

Le Prix "Plume Jeunesse" de la 9e édition du Chapiteau de Livre, de St Cyr sur Loire


   Le samedi 4 mars, j’ai eu la chance d’être invitée à la sélection du prix « Plume jeunesse », organisée par le Chapiteau du Livre, de St Cyr-sur-Loire.



Pendant plus d’une heure, vingt collégiens de 6e, issus de 12 collèges du département, ont débattu puis voté pour élire le livre, qu’ils avaient préféré.



Ce fut un joli moment de partage littéraire, autour d’enfants pour qui, nous l’avons vite ressenti, la lecture est un plaisir.


Quatre livres leur étaient proposés.

Le premier livre évoqué fut : « Les espions de Pharaon : Le fils du traître », de Béatrice Egémar.
Ce livre est un roman historique, qui se passe en Egypte. Les enfants semblent avoir apprécié cette histoire pour son action et ses nombreux rebondissements. Ils ont parlé d’un livre qui n’était pas trop difficile à lire, et qui se lisait vite, tant ils avaient envie de savoir la fin. Ils se sentaient comme plongé dans l’histoire. La persévérance du héros les a également touchés.




Le deuxième livre a entré dans la discussion fut « Sur la corde raide », de  Janine Bruneau
A la quasi-unanimité, ce roman ne leur a pas convenu. A cela deux raisons. Tout d’abord, la difficulté de lecture. Perdu dans les personnages, certains ont même fait le choix d’abandonner leur lecture. La deuxième raison fut la difficulté des thèmes abordés. Roman très réaliste et très triste ; ils n’ont pas réussi à se projeter.




Le troisième livre de la sélection était « Chat Noir : Le secret de la Tour de Montfrayeur», de Yann Darko
Rapidement, nous avons senti un vif engouement pour ce premier livre d’une trilogie. Avant même d’évoquer dans le détail celui-ci, les enfants disaient avoir envie de lire les suivants.
Contrairement au roman précédent, ils ont parlé pour celui-ci d’une envie de se projeter, de faire partie de l’aventure. Même si l’histoire est grave, le ton est léger, le personnage gentil, et le tout très visuel.




Le quatrième livre est : « Dix minutes à perdre », de Jean-Christophe Tixier
Ce livre d’aventure policière a également beaucoup plu. Partagé entre la peur et l’envie de continuer, ils ont su se saisir de ce roman, jusqu’à la fin palpitante.




   Avec un vote assez serré, le choix des élèves fut « Chat Noir ».



   Le prix sera remis à l’auteur le samedi 20 mai en début d’après-midi, par les enfants eux-mêmes. Le dimanche matin, ils auront droit à une rencontre privée avec l’auteur. L’auteur sera présent pour cette 9e édition du Chapiteau du Livre pendant les deux jours.



   Si vous habitez la région, réservez votre week-end du 20-21 mai et aller faire un tour au Chapiteau de Livre, au Parc de la Perraudière à St Cyr-sur-Loire. L’entrée est gratuite et vous aurez la possibilité de rencontrer 250 auteurs (de littérature de jeunesse ou générale). Quelques animations sont également prévues, dont la fameuse dictée par Natacha Polony.

http://chapiteau.chapiteau-du-livre.com/accueil.html 

https://www.facebook.com/lechapiteaudulivre/


mercredi 3 mai 2017

Otto : autobiographie d'un ours en peluche, de Tomi Ungerer


A quelques jours des commémorations de l’armistice du 8 mai 1945 (et en cette période électorale), je reviens avec un album, qui devrait faire réfléchir grands et petits lecteurs.


Cet album, c’est : Otto, autobiographie d’un ours en peluche



Oui, oui, autobiographie, car c’est un bien un ours en peluche qui nous raconte son histoire !

Cette histoire, elle commence en Allemagne, où il se fait fabriquer, et où il est offert à un petit garçon, prénommé David. Celui-ci, et son ami Oskar, passent leur temps à jouer, avec ce nounours, qu’ils ont baptisés Otto. Ils entreprennent même de lui apprendre à écrire mais le macule d’une tâche d’encre violette.

Un jour, David revient avec une étoile jaune sur sa veste. Vous noterez que le prénom de David n’est certainement pas un hasard. La maman d’Oskar explique :

 « Les juifs sont différents, ils ont une autre religion, le gouvernement est contre eux et leur rend la vie très difficile. C’est injuste et très triste, on les oblige à porter cette étoile pour les reconnaître.»

Puis, des hommes en manteau de cuir noir viennent chercher David et sa famille. David confie alors son ours à son ami Oskar. Puis c’est au père d’Oskar de partir pour la guerre.



La ville vit sous les bombardements. De nouvelles aventures commencent alors pour Otto : il sauve un soldat noir, un GI, qui décide de le garder et de l’emmener aux USA ; où il l’offre à sa fille. Là-bas, Otto va vivre la haine envers les noirs, à travers sa nouvelle petite propriétaire. Pour finalement être mis aux ordures, par de sales gosses, avant de se retrouver, par une série de hasards, dans la vitrine d’un antiquaire.


Mais son histoire ne se termine pas là. Après des années, il y est reconnu par le vieil Oskar. Ils font la une des journaux avec leur aventure incroyable. C’est ainsi que David les reconnaît et les retrouve.

Après s’être raconté les horreurs de la guerre (camp de concentration, chambre à gaz, bombardements …), ils décident de vivre tous les trois, ensemble, et enfin réunis.


Mon avis 

Une histoire touchante, qui permet d’aborder avec les plus jeunes un épisode de notre Histoire : la Seconde Guerre Mondiale.
Tomi Ungerer n’occulte aucun détail sur ce que fut cette époque.  Le fait que l’histoire soit racontée par l’ours en peluche permet un certain détachement du jeune lecteur. Peut-être nécessaire.



Otto, c’est :

Un livre, qui participe au devoir de mémoire : ne pas oublier, pour éviter au maximum de voir réapparaitre les horreurs.

Un livre, porteur de valeurs, notamment de celle de l’amitié, qui se fiche de la couleur et des religions.

Un livre, porteur d’espoir.


Ce chef d’œuvre sera sans nul doute, l’occasion de discussions entre adultes en enfants.




Un des meilleurs albums, du grand Tomi Ungerer.


Lisez ce livre. Et offrez- le, à des enfants comme à des adultes. Partagez.


Dès 9 ans


Titre : Otto, autobiographie d’un ours en peluche
Auteur : Tomi Ungerer        
Editeur : Ecole des Loisirs
Date de première parution : 1999



Je participe à "Chut, les enfants lisent" : http://www.devinequivientbloguer.fr/


Un an !

Un an !

Aujourd’hui, le blog fête son premier anniversaire !

Le 3 mai 2016, en ouvrant le blog, un peu sur un coup de tête, je n’imaginais pas tout ce qui allait se passer durant cette belle année !

Des découvertes …
Du partage
Des discussions
Des rencontres
Et surtout beaucoup de plaisir !

"On parle souvent de l'enchantement des livres. On ne dit pas assez qu'il est double. Il y a l'enchantement de les lire et il y a celui d'en parler." Amin Maalouf

Tout est dit ! 


Alors, je continue l’aventure. Et, le meilleur reste à venir, non ?


Pour vous remercier d’être chaque jour, plus nombreux à venir me rendre visite, ici, ou sur les réseaux sociaux, voici un petit CONCOURS !



A gagner :
-          Un album (Bob et Marley, une partie de pêche, de Marais-Dedieu)
-          Un carnet de notes, Hema
-          Une carte, de L’école des Loisirs
-          Une guirlande de fêtes, de L’école des Loisirs.
-           
Le concours est ouvert à la France métropolitaine, et cela jusqu’au 10 mai, 20h.

Pour tenter votre chance, c’est simple, me laisser le plus joli des commentaires, sur le blog, sur Instagram, ou sur Facebook.
Tirage au sort, mercredi prochain.


Pour cet anniversaire, j’ai envie de vous gâter tout le mois de mai. Alors, rendez-vous la semaine prochaine pour de nouvelles surprises !


Merci à L'école des Loisirs


mercredi 26 avril 2017

Dodo, de Dorothée de Monfreid


Aujourd’hui, je reviens vers vous avec un petit « Dorothée de Monfreid ». Vous connaissez cette auteure, et ses Toutous ?

L’ album, c’est « Dodo ».


L’histoire se situe dans un lieu unique : une grande chambre, où se trouvent deux énormes lits superposés à 4 étages, occupés par 8 chiens.  

Il y a Nono, qui n’arrive pas à dormir, car Popov ronfle ; et qui aimerait que Micha lui lise une histoire. Il y a Pedro qui voudrait que Nono lui prête un doudou. Puis, Zaza, qui ne veut plus dormir en bas. Kaki, quant à lui, a soif. Et, Omar qui se demande bien, ce qu’ils vont tous faire. Facile, ils sont tous dans le lit de Micha pour écouter l’histoire. Mais les histoires, ça endort. Alors, quand Popov se réveille, après une bonne nuit de sommeil, ils sont tous endormis dans le lit du dernier étage !

 « Micha, tu dors ? »

Moi, ça me fait penser aux dortoirs de colo ou de classe découverte. Vous savez ces chambres, où les enfants sont censés dormir avec leurs copains. Mais où, en réalité, ils règnent un joyeux bazar !



Je suis sûre que vous en trouverez au moins un parmi ces petits personnages qui vous fera penser à vos enfants. Mon fils, je crois que ce serait Micha : le calme, l’amoureux des livres. Et ma fille, je crois que ce serait Zaza, forcément, c’est son surnom !

Sinon, je vous ai dit que cette semaine, mon grand (de 6 ans) est en classe découverte, et que forcément, il me manque !

Si le vôtre part aussi en colo, ou avec sa classe, ce livre est vraiment un moyen rigolo, d’introduire l’évènement.



Parlons de la forme :  c’est un livre cartonné au format un peu particulier, puisque tout en longueur, pour matérialiser les grands lits superposés. Vraiment original.



Les personnages s’y expriment dans des bulles, comme dans une bande dessinée.
On pourrait aussi faire référence au cinéma. On retrouve le « plan fixe » de la chambre, ou bien encore « le coup de projecteur » sur le personnage dont c’est le tour d’intervenir. Laissez, malgré tout, votre regard balayait l’image, car elle est pleine de détails.




Bonne lecture !




Titre : Dodo    Auteur : Dorothée de Monfreid
Collection : Loulou et cie       Editeur : L’école des Loisirs
Date de première parution : 2014


mercredi 19 avril 2017

L'étrange é, de Grégoire Aubin et Roxanne Bee


   Aujourd’hui, je viens vous parler d’une jolie découverte. Ce livre, je le classerais dans la catégorie « Pépite » !




   L’histoire :

Il y a bien longtemps, les (lettres) E vivaient entre eux. Ils aimaient beaucoup jouer, et en particulier, à cache-cache. 

Mais un jour, un E qui cherchait la cachette parfaite tombe nez à nez avec un étrange é. 



Le peuple E rejette cette lettre si différente. 



Jusqu’à tant qu’un petit E fasse remarquer qu’il n’est pas si différent d’E (d’eux). Ils décident donc d’accueillir le é. 



Il s’intégre et prend plaisir à leurs jeux. Puis nouvelle partie de cache-cache, et nouvelle découverte : toutes les autres lettres de l’alphabet !  Même réaction de rejet. Mais …

« Attendez ! Ensemble, nous pourrions faire tant de choses ! »

Eh, oui, ensemble, ils allaient pouvoir former des mots : BONHEUR, LIBERTE, AMOUR …



Et au moment, où tout le monde pense que l’histoire est finie, qui découvre-t-il ? Les chiffres.




   Mon avis :

Une jolie fable sur le thème de la différence, de la tolérance et du vivre ensemble. L’étrange é ne serait-il pas un étrange e comme les autres. De quoi faire réfléchir enfants comme adultes.

N’oublions pas les illustrations simples et colorées, avec des volets à soulever.


A lire et relire, à faire découvrir.  

Et surtout, à mettre entre toutes les mains.

Dès 4 ans

Titre : L’étrange é
Auteur : Grégoire Aubin                Illustratrice : Roxanne Bee           
Editeur : Editions Amaterra  
Date de première parution : 2016


Je participe à "Chut, les enfants lisent" : http://www.devinequivientbloguer.fr/